The Secret World

Viens enfant du miel, goûte et apprends

header_tsw_new-612x337

À l’heure actuelle, on ne compte plus les MMORPG Free To Play ou Buy To Play (voir à abonnement, mais ce système tend à disparaitre, les joueurs étant moins enclin à payer un abonnement mensuel pour jouer ou bénéficier de nouveautés). Pourtant, Funcom a pris le pari de lancer un MMORPG loin des tendances qui nous viennent tout droit de la Corée ou du Japon. Pas d’heroic fantasy ici ou de dark fantasy. Le scénario de The Secret World est un digne successeur de Lovecraft avec un mélange de ville urbaine, de domination mondiale et de secrets que vous, élu de Gaia, aurez la lourde tâche de découvrir, aidé de la faction de votre choix.

Factions et personnalisations

Votre choix de faction commence avant même que vous ne débutiez l’aventure puisqu’à votre disposition se trouve un questionnaire qui permet de déterminer quelle faction vous correspond le plus. Libre à vous de choisir votre faction de cette façon ou non.

Bien qu’il en existe d’autres, vous aurez le choix entre les trois principales et plus puissantes factions.

Les Templiers : « La fin justifie les moyens », définit les idéaux de la plus ancienne faction. Basée à Londres, elle n’a de cesse de vouloir éradiquer le mal de la surface de la Terre, et cela passe par un combat sans merci contre eux. Peu importe si un innocent y perd la vie. Mieux vaut sauver mille vies contre une vie, qu’une seule contre mille.

Les Illuminati : « Sexe, drogue et Rockfeller », définit la plus ancienne faction après les Templiers. Basé à New-York, tout tourne autour du pouvoir et leur principal but reste d’instaurer un nouvel ordre mondial : le leur. La corruption est certainement le domaine dans lequel ils excellent le plus. Le monde se doit d’être leur pantin et eux les marionnettistes dirigeant toutes les ficelles qui régissent à travers la terre.

Le Dragon : « L’équilibre du monde passe par le chaos », définit la plus secrète des factions puisqu’elle ne possède pas de chef à proprement parler tout comme son siège, situé à Séoul n’en est pas vraiment un, les Dragons n’ayant pas d’attaches. Si les deux premières factions sont connues pour ne pas toujours agir dans la discrétion, c’est tout le contraire des Dragons, pour qui manipulation et discrétion sont leurs mots d’ordre. L’égalité dans le monde ne peut être établie que par le chaos et c’est cela qui motive toutes leurs actions. Quitte à continuer d’alimenter la guerre qui lie les Templiers aux Illuminatis tout en agissant dans l’ombre.

L’histoire

The Secret World, comme le dit le titre, doit toute son intrigue au le monde secret qui entoure notre quotidien. Le principe tend à rappeler Matrix bien que dans le cas présent Gaia vous octroie sa protection en échange de services sans vraiment vous demander votre avis.

Arrivé à votre QG, votre mentor vous accueillera et vous expliquera qu’une guerre secrète a lieu entre les différentes factions (hormis les trois principales maisons), mais qu’en parallèle, un combat contre les forces du mal a lieu.

Ces forces du mal, vous serez très tôt amené à les rencontrer puisque votre première destination se trouve être une île, Solomon’s Island, répartie sur trois zones distinctes que vous devrez parcourir au fil du scénario et des quêtes que vous devrez résoudre.

Les quêtes sont réparties entre les quêtes narratives (qui permettent de suivre l’intrigue principale de The Secret World et vous feront parcourir les différentes zones du jeu dans un certain ordre à respecter si vous souhaitez suivre et bien comprendre l’histoire), les quêtes d’investigation (probablement celles qui vous prendront le plus de temps et vous grilleront bien des neurones), les quêtes d’infiltration (qui vous demanderont d’agir dans la plus grande discrétion, les monstres à éviter étant généralement bien trop durs à vaincre seul voire impossible à tuer) et les quêtes annexes (qui jalonnent les zones à des endroits pas forcément évidents et qui permettent d’en apprendre un peu plus sur certains personnages ou les lieux où vous êtes).

Notez qu’un navigateur est disponible, vous permettant de résoudre les énigmes qui ne manqueront pas de croiser votre chemin et d’effectuer des recherches sur les solutions disponibles sur le net indices trouvés.

Les références à notre monde sont nombreuses, ne soyez pas surpris si lors de votre recherche, le moteur de recherche vous mène sur la page Wikipédia de la personne recherchée.

Le Gameplay

Ici, pas de classe à proprement parler puisqu’il n’en existe pas. Libre à vous de mélanger les genres (et plaisir ?) selon votre bon vouloir. Vous pouvez très bien vous cantonner à un seul rôle, telle une moule accrochée à son rocher, mais il est fort probable que le jeu vous fasse changer d’avis tant la liberté de jeu offerte y est grande et très tentante. De plus, lorsque vous serez amené à chercher un groupe pour effectuer les donjons du jeu, vous ne serez pas bloqué trop longtemps si vous maîtrisez les trois « classes » d’un jeu vidéo : tank, heal et dps.

TSW_GDC_2011_14-1063x600-1062x600

Cependant, notez que vous pouvez très bien jouer en off-tank, en tank-dps, en heal-dps et que sais-je encore.

Les sorts et armes sont classés par catégorie :

– Les armes de mêlée (épée, marteau et griffes)

– Les armes à distance (fusil d’assaut, pistolet et fusil à pompe)

– Les armes de magie (élémentalisme, sang et chaos)

En plus de ces armes, il existe des armes auxiliaires disponibles via des quêtes et dont les sorts sont à débloquer dans le Nexus, dans une fenêtre qui leur est entièrement dédiée :

– L’arme quantique

– Le lance-roquette

– La tronçonneuse

– Le fouet

– Le lance-flamme

L’expérience gagnée vous servira à débloquer des Points de Compétences (PC) utiles pour améliorer votre maîtrise des armes et des Points de Pouvoirs qui comme le nom l’indique, serviront à débloquer des sorts.

Les sortilèges (sept utilisables pendant la phase de jeu) sont classés en deux catégories. Les sorts passifs et ceux actifs. Les premiers se lanceront automatiquement si vous respectez les prérequis. De plus, vous aurez tout le loisir de choisir des passifs n’étant pas propres à vos armes équipées, Funcom ayant voulu laisser une grande liberté sur la personnalisation des attaques et des combos.

Les sortilèges actifs eux sont dépendants des armes que vous aurez choisi, en sachant qu’il est possible d’en avoir deux sur soi.

PVP

The Secret World n’est très clairement pas le MMO qui vous offrira une expérience folle de ce point de vue là. De par son scénario (qui vous pousse à jouer seul ou à plusieurs et aider un « allié contre les forces du mal » durant votre périple, sans forcément grouper ensemble), il est évident que le « player killer » ne trouvera pas son bonheur ici puisqu’il n’est possible d’affronter les autres factions que dans trois zones distinctes :

  • Fusang
  • El Dorado
  • Stonehenge

Le but est assez simple puisque pour gagner, il vous faut rapporter le plus de points à votre faction (en détenant et protégeant tel artefact durant un laps de temps précis, rester le plus longtemps possible dans une zone tout en délogeant vos ennemis de cette place…..). Cependant, ne pensez pas jouer avec votre deck habituel, vous ne tiendrez pas dix secondes face à un adversaire. La stratégie est complètement différente et donc les sorts à avoir doivent être pensés en fonction de vos ennemis.

Personnalisation

Si au niveau du physique le choix n’est pas très étoffé –juste assez pour passer un peu de temps dessus, c’est tout l’inverse concernant le look vestimentaire. Une boutique à Londres vous permettra de refaire votre garde-robe. Funcom fournit également de nombreuses tenues sur sa propre boutique à hauteur d’une à deux fois par mois. Il peut très bien s’agir d’accessoires ou de vêtements séparés que d’ensembles respectant un thème bien précis. La firme offre également à ses abonnés un accessoire par mois et dernièrement, elle a laissé ses joueurs choisir quels seront les objets offerts (deux casques avec micros intégrés, faisant probablement la joie de nombreux RPiste et autres accros de la personnalisation de leurs personnages).

De plus, si votre physique ou votre coupe de cheveux ne vous plait plus, il vous est tout à fait possible d’effectuer un relooking auprès d’un coiffeur et d’un chirurgien pour pourquoi pas se croire dans « Relooking Extreme » (un « Nouveau look pour une nouvelle vie », mais en plus trash, puisque nous assistons aux opérations chirurgicales).

Boutique

En aucun cas la boutique ne vous servira à être meilleur qu’un autre, qu’il soit abonné ou non. Funcom préfère mettre ses joueurs sur le même pied d’égalité et c’est tout à son honneur. La boutique ne servira qu’à acheter les DLC contenant un nouveau scénario et la suite du jeu (à hauteur d’un DLC tous les deux mois). Pour la modique somme de 10€ environ (l’équivalant de 1200 points en étant un non-abonné), vous aurez droit à des nombreuses quêtes, de nouvelles zones (un saut dans le passé par exemple pour le DLC 6) pour environ 3h de jeu si ce n’est plus (le temps variant en fonction du joueur et sa capacité à ne pas aller taper « solution The Secret World » sur Google).

Conclusion

Malgré un succès très voir trop confidentiel, on peut dire que le pari est réussi pour Funcom. Mais quand on sait qu’ils sont les auteurs du cultissime The Longuest Journey, les ambitions qu’ont Joel Bylos et son équipe sont moins surprenantes. C’est juste la suite logique de leurs aventures et on l’espère, continuera un bon moment, car The Secret World est loin, très loin d’avoir livré tous ses secrets.

Rendez-vous sur Hellocoton !