Les tribulations d’une gameuze

Les tribulations d’une gameuze

bilbon saquet gif

Que cela soit dans la vie réelle (irl) ou in game (IG), il arrive forcément un moment où l’on se fail en toute beauté. Les fails IG, je les ai majoritairement connus lorsque j’ai commencé à me mettre aux MMO (c’est une histoire que je vous conterai la prochaine fois). Ne jouant pas de rôle (RP pour Role Play soit Jeu de rôle) et préférant rester moi-même, ma spontanéité et ma connerie légendaire allaient forcément un jour ou l’autre comploter pour que des petites boulettes arrivent.

Quelques florilèges….

L’anglais

Améliorer son anglais

Jouant régulièrement à The Secret World, je me retrouve souvent à grouper avec d’autres personnes, généralement mon chéri et un ami connu IG. Cependant, lorsque nous souhaitons enchainer des donjons en mode cauchemar (le niveau de difficulté le plus dur à ce jour), nous devons être cinq et non trois. Pour cela, soit nous recrutons au hasard, soit nous regardons parmi nos contacts si certains sont motivés. Dans ma liste, la plupart sont anglais (ou parlent principalement cette langue) et il peut arriver d’avoir des moments complètement WTF, mais fun.

Merrighan : hi, i’m LF a tank for SH, wanna join us ?

Voidstone : sure, I believe this group is just about to give up

Merrighan : \o/

Merrighan : mp when you’re ready ^^

Cinq minutes plus tard….

Voidstone : all set

Merrighan : all set ?

Voidstone : yep

Merrighan : i’m french, i don’t understand, what does it mean ?

Voidstone : Yes

Une minute plus tard….

Voidstone : oh, sorry, I mean I’m ready

Merrighan : thx u ^^

Mon coté blonde a juste mis un moment pour percuter qu’il me disait être prêt… Autant pour moi, je le saurai la prochaine fois.

L’ami d’un ami

friends gif

Le second moment de gène, je l’ai également vécu sur ce fabuleux MMO. J’étais de nouveau en groupe avec ce même ami et mon chéri, mais ce dernier nous avait demandé s’il nous était possible d’aider un de ses contacts qui débutait (appelons-le Ned*) (en rapport avec une série que je regarde où un Ned a trouvé la mort de façon brutale) (je ne m’en remettrai jamais) (tout comme je ne me remettrai jamais de la mort de Boromir).

Aussitôt dit, aussitôt fait, mon ami et moi les avons rejoints pour passer plus d’une heure à le faire avancer dans ses quêtes.

Sauf qu’après un bon moment passé à discuter, je me suis aperçu que Ned ne participait plus à la conversation depuis beaucoup trop longtemps (les Ned seraient-ils poisseux ?).

Ça a donc donné une discussion dans ce style-là…

Merrighan : Sinon, il est sympa ton pote Ywnith…

Ywnith : ?

Merrighan : Bah, on est revenu à Kingsmouth exprès pour l’aider et lui se tire sans même nous remercier. Sympa…

Ned : … Je suis toujours là.

Heureusement pour moi, Ned a répondu avant que je n’enchaine avec une réplique digne d’une enfant de cinq ans, à savoir que je ne comptais plus l’aider et allais bouder dignement dans mon coin.

*Ned : Game of Thrones.

Le wesheux (de la téci)

jody highroller.

Celui-là, je l’aime vraiment beaucoup. Probablement parce que des trois, c’est le plus inattendu, mais avant de vous la révéler, une petite explication s’impose.

Je jouais cette fois à Travian, très célèbre jeu de stratégie sur navigateur. Le but consiste à choisir un peuple (romain, gaulois ou germain), de construire ses villages, de prospérer tout en attaquant ses voisins, créant des alliances avec d’autres et bien sûr, en protégeant son fessier d’éventuels charognards envahisseurs.

Comme n’importe qui à ma place, avant d’élaborer toute stratégie, je me suis mise en quête d’informations sur ce petit malotru qui osait prévoir une attaque sur ma personne. Sa tentative d’espionnage sur mon village principal l’avait grillé de toutes éventuelles futures attaques surprises. Ayant construit trois villages et commencé à prendre mes habitudes IG, il était évident que je ne souhaitais pas me faire poutrer un village sans réagir.

Quelle ne fut pas ma surprise de voir que tout comme moi, il était de Lyon. Amusée, je vois dans quelle commune il habite et me dis que je ne perdrais rien à lui envoyer un mp, puisque de toute évidence, j’avais peu de chance de m’en sortir vivante contre ses dix villages et milliers de troupes.

Il faut savoir que Vénissieux est une banlieue de Lyon mal famée à beaucoup certains endroits, tout comme le sont Rillieux-la-Pape ou Vaulx-en-Velin. A Paris, ça serait l’équivalent de Sarcelles ou bien du quartier nord de Marseille. Le genre d’endroits que je préfère soigneusement éviter autant que possible.

Voici donc nos échanges :

Moi : Salut, je vois que tu es passé espionner mon village. Entre Lyonnais, on devrait plutôt s’entraider ;-).

Oui…. J’ai bassement joué sur ce point commun là en espérant m’en sortir vivante (cette personne n’avait en revanche aucune idée de mon sexe).

Lui : Salu, t de lyon ?

Moi : Oui, j’habite à Lyon et je connais Vénissieux

Lui : ??????? g r1 compri

Moi : jconé Vénissieux c tt

Lui : T d ou de Lyon ?

Moi (en mentant) : Vaulx-en-Velin, le Mas du Taureau

Lui : Ah oué tranquil jconé g des potes ki vive laba

Moi : C cool 🙂

Lui : Du coup tinkiete frere je vé plu ataker t vivi et ésite pa si ta bes1 d’ai2

Moi : Oué tinkiète toi aussi

Voilà. Cette discussion aura duré en tout une heure et en lui répondant, j’étais prise de nombreux fous rires. Pendant quelques secondes, je me suis dit « mais s’il me demande qui je connais de Vénissieux ou Vaulx, je réponds quoi ? » avant de continuer mon jeu en me disant que je ferais comme j’ai commencé : en improvisant.

 the end

Rendez-vous sur Hellocoton !