HBO – La chaine des premières fois #2

Charles Dolan, le pontife d’HBO

Cette article fait partie de mon dossier décomposé en plusieurs parties et sous parties, traitant de la chaine HBO, allant de sa création, à son ascension et plus si affinité. Une façon comme une autre pour moi de vous cultiver sur Gameuze.fr. Pour en apprendre plus avant de continuer votre lecture, ou bien vous rafraîchir la mémoire, l’article HBO – La chaine des premières fois #1 devrait vous être utile.

À l’origine d’HBO, pour Home Box Office, se cache un homme, un vrai, Charles Dolan, et une entreprise, Time Life. Bien que Dolan aura une importance quasi nulle durant l’âge d’or de son bébé, intéressons-nous quand même au personnage.

Charles Dolan

Charles Dolan de nos jours. Sa date de péremption est pour bientôt, oui.

Charles Dolan est né à Cleveland le 16 octobre 1926, ce qui fait de lui une balance si l’on se réfère à l’astrologie, mais ce n’est pas le sujet. Fils d’un inventeur, il termine ses études à l’université John Caroll, en plus d’effectuer son service militaire, avant de se lancer dans le secteur de la télécommunication. C’est qu’il était studieux et un poil patriote le petit Charlot.

Sa première activité professionnelle se porte sur l’aspect marketing, et la distribution de programmes sportifs et de films industriels.

Le cinéma avait déjà fait son chemin dans les habitudes prises par les usagers pour se divertir, et la culture de masse était implantée depuis fort longtemps (il est intéressant de noter que les deux sont fortement liés, bien que la seconde doive son existence au spectacle Buffalo Bill, et dans une certaine mesure, les minstrels, sketchs à tendance un poil raciste envers la communauté noire américaine, puisque des blancs se grimaient en noir, afin de représenter une suite de clichés racistes), depuis les années 1880[1] pour être exact, Charles Dolan est donc familier de ce divertissement populaire.

racism

Rien de mieux qu’un bon téléfilm sentant bon le racisme pour se divertir. 

En collaboration avec son épouse, il édite et produit de courts films sportifs pour le syndicat des stations de télévisions de sa ville.

Il finit par vendre sa compagnie, et part s’installer à l’est de New-York. Au début des années 60, il crée Télévision Inc, qui est spécialisée dans l’apport de services d’informations par câble (nda : il aurait mieux fait de se spécialiser dans la diffusion du porno, ça aurait été plus simple à traduire que son activité –‘), aux hôtels de la ville.

Ne s’arrêtant pas en si bon chemin pour faire fortune, un peu comme Picsou (l’avarice en moins), Charles Dolan fonde Sterling Manhattan Cable, la première chaine de télévision câblée. Il conclut également des accords pour apporter à sa ville d’adoption des équipements et infrastructures sportives, et des programmes culturels ainsi que des films aux foyers New-Yorkais câblés. N’y voyez pas là un quelconque côté altruiste de sa part, mais une façon comme une autre de remplir ses intérêts, ceux-ci étant situés aux niveaux de ses bourses.

Dix ans après, il crée ce qui est le thème de ce dossier : la compagnie HBO, en partenariat avec Time Life. C’est la première chaine câblée et payante à voir le jour.

Cette introspection sur la vie de l’homme s’arrête après que ce dernier ait cédé ses droits à son partenaire, afin de se focaliser de nouveau sur la chaine en elle-même.

Cependant, il est à noter que Dolan fondra par la suite une autre chaine câblée et payante : AMC, qui diffuse une série tout aussi célèbre que Games of Thrones et battant régulièrement des records d’audience, The Walking Dead.

bye bye gif

A plus dans le bus !

[1] Voir De la scène à l’écran : naissance de la culture de masse aux Etats-Unis – Jacques Portes (c’est un livre à l’ancienne, avec des pages et tout).

Rendez-vous sur Hellocoton !