Game of Thrones

Game of Thrones

 J’aime arriver après les autres, je crois. Je ne sais pas d’où vient cette manie, mais comme ce fut le cas pour Harry Potter, Le Seigneur des Anneaux (j’étais captivée par Spyro sur PlayStation quand ma famille a loué ce film, j’ai une excuse à chier), Breaking Bad, Grey’s Anatomy….

Game of Thrones… Bien que je l’aie appris à mes dépens, l’auteur bourreau à ses heures perdues est bien vivant et participe activement à la série. Moi qui pensais devoir détester un auteur broutant l’herbe par la racine, c’est raté (et tant mieux). En plus d’être toujours parmi nous, c’est aussi un gros psychopathe en puissance. Mais avant d’en arriver à cette partie, mieux vaut aborder l’histoire en premier.

Pour les rares personnes qui ne connaissent pas la série ou les livres, rassurez-vous, aucun spoiler n’est prévu. Le conseil que j’aurais à vous donner c’est de retenir rapidement tous les noms ou familles et surtout : d’avoir un cœur bien accroché.

Petite note, mais qui a son importance : je ne traiterai pas des livres, mais de la série pour la simple et bonne raison que je n’ai pas encore commencé les livres (mais c’est prévu).

Résumé :

Sur le continent de Westeros, le roi Robert Baratheon règne sur le Royaume des Sept Couronnes depuis qu’il a mené à la victoire la rébellion contre le « roi fou » Aerys II Targaryen, dix-sept ans auparavant. Son guide et principal conseiller, Jon Arryn, venant de décéder, il part dans le nord du royaume demander à son vieil ami Eddard Stark, seigneur suzerain du Nord et de la Maison Stark, de remplacer leur regretté mentor au poste de « main du Roi ». Eddard, peu désireux de quitter ses terres, accepte à contrecœur de partir à la Cour avec ses deux filles, Sansa et Arya. Mais, juste avant le départ pour le Sud, Bran, l’un des jeunes fils d’Eddard, fait une découverte en escaladant une tour de Winterfell d’où découleront des conséquences inattendues, dont Tyrion Lannister, nain des plus intelligents et cyniques, en voyage vers le Mur, est rapidement accusé malgré lui.

Dans le même temps, Jon Snow, le fils illégitime de Lord Stark, se prépare à intégrer la fameuse Garde de Nuit : la confrérie protégeant le royaume depuis des siècles à son septentrion, de toute créature pouvant provenir d’au-delà du Mur protecteur.

Et sur le continent d’Essos, à l’Est, Viserys Targaryen, héritier « légitime » en exil des Sept Couronnes et fils d’Aerys, projette de marier sa jeune sœur Daenerys à Drogo, le chef d’une puissante horde de cavaliers nomades, afin de s’en faire des alliés en vue de la reconquête du royaume. Mais Viserys est presque aussi instable mentalement que son père.

Traduction

En gros, de ce que j’en sais pour le moment, certains mènent une course à qui pourra poser son séant sur le trône, lancer une guerre ou se venger (en lançant une guerre) (c’est pas drôle sinon). Pendant que le chanceux qui aura réussi l’exploit donc de s’asseoir (et imprégner de son odeur le siège) (c’est une supposition vu qu’ils ne devaient pas beaucoup se laver à cette époque), ses proches sont surtout occupés à se carapater le plus vite et loin possible pour ne surtout pas être nommés Main du Roi. Pourquoi ? Parce que c’est un poste maudit qui en plus de vous éloigner de votre famille, vous rend parano (à raison) et… sujet à de potentiels accidents pouvant mener à la mort (ou bien ce n’est pas un accident déguisé, mais un meurtre, au choix, tant que la victime décède, le reste n’a que peu d’importance) (ah si… le choix de son successeur dans la tombe). Au milieu de tout ça, il y a aussi de l’amour (mais de l’époque) (c’est-à-dire que si un mec pense qu’il va mourir au combat, il a le droit de cocufier sa femme autant qu’il le voudra) (bon après s’il s’en sort indemne…. il  risque de mener un autre type de combat une fois rentré, ce qui lui donnera de multiples raisons de regretter d’avoir survécu à la guerre).

Chaque région est dirigée par un seigneur, seigneur qui doit généralement allégeance au Roi régnant sur les sept royaumes (donc celui assis sur le trône). La personnalité de chaque famille est généralement retranscrite dans son blason (loup, ours, lion….) et sa devise.

Les Lannister alias des lions dorés (ou des Malfoy-like tout aussi blonds, riches et tordus) sont réputés pour toujours honorer leurs dettes (« Un Lannister honore toujours ses dettes » bien que de façon officielle, leur devise est « Je rugis »).

Game of Thrones - Maison des Lannister

Les Stark vivant dans le Nord et dont l’emblème est un loup géant signalent leur arrivée par l’annonciation d’un temps froid (« L’hiver vient »).

Game of Thrones - Maison des Stark

Les Targaryens (des Malfoy-like aussi mais démunis de leurs richesses) (peut-on en déduire que tous les blonds sont tordus ?) (ah non, Legolas est blond et saint d’esprit) dont l’emblème représente un dragon à trois têtes symbolisant la fratrie de la famille et les trois dragons Balerion, Meraxès et Vhagar. Ils se définissent par la devise « Feu et Sang ».

Game of Thrones - Maison des Targaryens

Les Baratheon ont une devise et un emblème que je n’aurais jamais pensé aller ensemble et pourtant… « Notre est la fureur », dignement représentée par un cerf couronné.

Game of Thrines - La maison Baratheon

D’autres familles ont une grande importance, mais je ne les aborderai pas, préférant laisser le plaisir de les connaitre seul.

Dès le début, il y a une chose qui m’a fait adhérer à la série, c’est la résurrection de Boromir le jeu incroyable des acteurs (Sean Penn en tête) et le décor. On s’y croirait vraiment. Bien que je ne sois pas une adepte de la chaine HBO qui diffuse la série (Les contes de la crypte, Oz, Les Soprano, c’est eux), j’ai l’impression que c’est un aspect qui est très travaillé et tant mieux.

Autre point positif, la série reste très fidèle aux livres. Les dix épisodes de la saison un traitent du premier tome et hormis le fait que certains rapprochements entre des personnages ne sont pas aussi bien travaillés que dans les livres, d’après mon entourage à qui j’ai posé la question, la retranscription est de qualité.

L’histoire est sombre, dramatique, attachante, frustrante…. En la regardant, sauf si vraiment les livres de fantasy ne vous plaisent pas, il est fort probable que vous vous attachiez à des personnages, que vous preniez à cœur leurs quêtes et… ne vous remettiez pas de certaines scènes.

1384467705-what-the-hell-am-i-supposed-to-do-with-that-ken

Non, pas des surprises dans ce sens

C’est d’ailleurs une chose à laquelle je ne m’attendais pas du tout. Aimer, si, je m’en doutais vu que mon meilleur ami et une amie qui connaissent mes gouts m’ont assuré que j’étais obligée d’aimer (rien que ça) tant ça me correspondait. Le peu que j’en avais entendu parler m’avait plu et surtout, surtout… je connaissais vaguement la série pour avoir regardé deux ou trois épisodes dans le désordre tout en travaillant mes dossiers pour mon BTS.

Cependant, je ne pensais pas que la série me ferait autant voyager (je n’exagère pas) (mais je m’imagine pas non plus vivant leurs aventures, je n’ai bizarrement aucune envie d’être violée, de me balader nue, d’être tuée ou bien les trois à la fois). Alors oui, la série présente quelques défauts (erreurs de raccords, décor supposé être lourd, mais qui ne l’est pas quand on y prête attention…), mais rien de vraiment grave ou qui enlève son charme. En fait, quand j’y pense, c’est un peu comme si on m’avait mise devant un Lord of the Ring mais en série et en beaucoup plus noir et cruel. On pense naïvement que non, il ne va pas arriver telle action et au final, on découvre que si, l’auteur a osé faire ce à quoi vous ne vous attendiez pas. Il n’est pas rare que je me retrouve à m’exclamer « han le bâtard ! » lorsque surgit un événement improbable. L’auteur est sadique, vous êtes prévenus.

virginouille

Réaction probable à chaque fin d’épisodes

Voilà, en gros, c’est un peu ça (bon après je précise bien que je n’ai pas lu les livres et que donc, je ne compare pas l’auteur avec Tolkien puisque je sais qu’il écrit différemment, notamment en consacrant un chapitre par personnage).

Game of Thrones, c’est aussi une série où l’égalité est de mise. Si beaucoup de femmes se baladent les seins à l’air quand elles ne sont pas à poil, les hommes ne sont pas mieux logés qu’ils soient bien ou mal foutus, il y a de forces chances pour qu’eux aussi se retrouvent d’une façon ou d’une autre torse nus ou nu tout court.

game of thrones boobs

ALERTE : BOOBS EN VUE ! 

HBO aime beaucoup la nudité (bien que les livres abordent aussi la vie sexuelle des personnages, je soupçonne le propriétaire de la chaine de lancer une nouvelle mode sur les pratiques de nudisme) (vous croyez que Rowling aurait eu un tel succès si Harry Potter s’était connu pourvu d’une bite pendant son adolescence ? Quoique… Ça l’aurait peut-être déconcentré dans sa quête de survie et Howgarts se serait transformé en bordel géant) (Ginny et les fanfictions dédiées sur le net s’en sont chargées).

Rendez-vous sur Hellocoton !