Clash of Clans

Clash of Clans

Ce qui est fun lorsque l’on sort avec un(e) geek qui nous connait bien, c’est qu’il ou elle est à même de nous faire connaitre de nouveaux logiciels, programmes, jeux, ou applications. Dans mon cas, c’est aussi savoir que je suis une surdouée de la procrastination. La flemme a bon dos quand il s’agit de repousser quelque chose que je dois faire, y compris les tâches rapides et simples comme… les mises à jour ou téléchargement d’applications, films, musiques et j’en passe des meilleures. Ladite application (Clash of Clans) a beau m’avoir été conseillée maintes et maintes fois depuis plusieurs semaines par mon geek de petit ami, il a fallu un moment où je le laissais bidouiller mon smartphone pour que ce dernier en profite pour me la faire télécharger (non sans m’avoir prévenue au préalable, on ne déconne pas avec mes affaires, simple question de survie).

Clash of Clans, à ne pas confondre avec son frère Lords of Clans, ne possède pas de scénario propre –comme une majorité d’applications disponibles sur iOS et Android.

Le but du jeu consiste à bâtir son village, ériger des défenses dignes de ce nom et surtout attaquer les autres. Qu’il s’agisse de villages proposés par le système de recherche du mode multijoueur (complétement aléatoire) ou des villages gérés par l’IA, peu importe tant que vous en ressortez vainqueur avec bien sûr un butin à la clé. Ce butin ? C’est tout simplement l’or et l’élixir que vos victimes auront amassés et non dépensés jusqu’à votre arrivée inopinée. Le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Alors oui, dit comme ça on dirait un jeu lambda, mais s’il ne révolutionne pas le genre (stratégie), il réussit le pari de nous donner envie de jouer et d’améliorer notre village.

Clash of Clans

Oui, pour le moment ma stratégie défensive est en cours d’optimisation.

Ce qui me plait dans Clash of Clans, outre son gameplay très facile à prendre en main, et son graphisme coloré orienté manga, ce sont les différents personnages mis à notre disposition après les avoir débloqué en améliorant notre caserne. Évidemment, le coût d’un guerrier, mage, troll, squelette kamikaze ou lâchant des bombes depuis sa montgolfières n’est pas identique. Plus le soldat est fort, et plus le prix en élixir est élevé (assez pour se demander s’il ne vaut pas mieux vendre la peau de son cul pour se procurer une troupe vraiment balèze). En parallèle de ça, des sorts sont également disponibles, certains nous permettant de nous prendre pour Raiden.

Raiden Mortal Kombat

Christopher Lambert reste le seul et unique Raiden à mes yeux.

L’évolution de nos bâtiments  est visible, et étant curieuse de nature, ça m’incite à vouloir découvrir les prochaines évolutions sans tricher en allant voir Google. Cependant, durant les combats, on peut être amené à avoir un aperçu de ce que l’on pourra débloquer.

En parlant d’ennemi, chaque guerrier déployé sur le terrain est définitivement perdu, qu’il survive ou non à son combat. Ainsi, seuls ceux conservés bien au chaud dans votre « inventaire » retournent au camp militaire une fois la bataille terminée. Cela peut s’avérer utile, notamment quand vous savez que vous n’avez aucune chance contre votre adversaire et que le combat est perdu d’avance.

Une fois ces derniers envoyés (où bon nous semble sur la map, quitte à les éparpiller), impossible de leur dire quelle cible attaquer une fois lancés. Du coup, il m’est déjà arrivé de les regarder détruire un bâtiment lambda…. tout en se faisant sodomiser par des canons placés non loin de là. Rageant au possible, mais on finit par s’y faire et le prendre en compte avant de partir à l’assaut.

Les recherches d’ennemis se faisant aléatoirement, il peut être plus avisé d’aller voir ailleurs plutôt que d’insister et, au final, se faire poutrer. Le cas échéant, vous prenez le risque de perdre vos points de victoire et peut être même, votre rang (dépendant du nombre de trophées détenus).

Clash of Clans

Je progresse peut être lentement, mais sûrement.

Enfin, toujours côté multijoueur, il est possible de créer ou de rejoindre une guilde, et de discuter sur le canal dédié ou général. Être dans une guilde, de ce que j’en sais, c’est-à-dire très peu, permet d’obtenir l’aide de ses alliés sous forme de troupes envoyées par leur soins. Il est aussi possible de se joindre aux batailles de guildes, mais n’en ayant pas encore effectuées avec mon propre clan (Gameuze), je ne saurais trop vous en parler (à l’heure où j’écris, nous ne sommes pas assez nombreux pour que je me permette de taper l’incruste et y participer).

Comme dans d’autres applications incluant le multi’, on retrouve un classement prenant en compte nos performances individuelles et en groupe, en fonction de notre rang. Une impressionnante communauté s’est formée autour de Clash of Clans. On retrouve sur le net des guides expliquant quelles sont les meilleures positions à avoir pour ne pas trop se faire défoncer la rondelle (à moins de rester connecté 24h/24 ou de payer pour avoir un bouclier permanent, il y a de fortes chances pour qu’un inconnu vienne vous rendre visite en votre absence).

Clash of clans

Ici, la défense des ressources est privilégiée.

À chaque défaite, un bouclier se lance automatiquement. Plus les dégâts sont colossaux, et plus votre bouclier durera plus longtemps (16h maximum), le temps de panser vos plaies (ou d’amasser suffisamment de ressources jusqu’à la prochaine attaque qui vous laissera cul nu).

Le côté « Pay to win » est présent, mais facilement dispensable si l’on s’en donne les moyens et si l’on sait se montrer patient. Des défis sont à réaliser avec à la clé, ces fameuses « gemmes » que l’on ne peut obtenir qu’en payant ou en réalisant des succès (nettoyer son village, remporter X batailles, X trophées….). Ces gemmes permettent entre autre d’acheter des ouvriers (au nombre de deux au début du jeu) afin de construire simultanément plus de bâtiment, ou achever les constructions.

Au final, le jeu est très plaisant et fait partie des rares applications pour lesquelles, j’éprouve du plaisir à passer mon temps dessus.

Si vous aussi vous connaissez Clash of Clans et y jouez, n’hésitez pas à me rejoindre IG en recherchant le clan : Gameuze.

Rendez-vous sur Hellocoton !