Astuce du crevard : Quel casque choisir ?

À partir du moment où l’on éprouve un certain attrait pour la technologie, on peut être sur que financièrement, ça nous demandera un certain budget (le crevard de base peut lui aussi y succomber, oui).

Quand je pense que trois écouteurs ont défilé entre mes mains en l’espace de deux ans, ça fait quand même beaucoup. Le seul avantage que je tire de ma mésaventure, c’est d’avoir un sujet pour vous. Notez que je pourrais faire la même chose pour les téléphones portables, à la différence près que j’en ai eu quatre en deux ou trois ans (avantage qui découle directement de mon apprentissage à Orange. Bosser chez le premier opérateur mobile et internet a beaucoup aidé, inutile de se voiler la face).

1 – Le casque sans fil

thomson whp5509

Thomson WHP5509

Acheté il y a maintenant deux ans, c’est aussi le premier achat de ma petite trilogie. De mémoire, j’ai dû débourser une bonne cinquantaine d’euros (n’ayant pas l’ouïe ultra fine au point d’être sensible à la qualité du son, je n’avais pas envie d’y mettre une fortune. Cependant, j’avais quand même envie d’un bon casque).

Il aura tenu 6 mois avant que son chargeur ne me lâche. Heureusement, les boutiques Pixmania existaient encore à cette époque et j’ai pu y aller pour faire fonctionner la garantie (un conseil : gardez toujours précieusement votre ticket de caisse, j’y reviendrai plus tard).

Gollum - Mon précieux

Bon, ok, peut être pas de façon aussi psychotique.

À l’heure actuelle, il fonctionne toujours, mais ne me sert que pour des occasions bien précises.

Si j’ai acheté un casque sans fil, c’est principalement pour ne pas avoir à l’enlever à chaque fois que je quitte le pc et ne pas m’encombrer de fils.

Là-dessus, il remplit bien son travail puisque ça m’arrive d’aller chercher mon courrier ou bien descendre la poubelle avec le casque allumé. Il faut savoir que je n’habite pas au rez-de-chaussée, mais j’admets qu’arrivée en bas, le son commence à grésiller (normal).

Son autonomie est correcte puisqu’il tient 10h (c’est chiant lorsque je dépasse ce délai devant le pc….) (mais je prends des pauses) (si j’y pense). C’est aussi le cas pour le son que j’estime correct sans être exceptionnel non plus (bien qu’il crache suffisamment fort pour couvrir l’eau du robinet si vous avez envie de mettre tous les volumes à fond).

Malheureusement, malgré ses atouts, vous vous en doutez, j’ai quand même dû changer de casque. Pourquoi ? Le confort et le maintien.

La première fois où je l’ai mis, j’ai vraiment détesté. Ça faisait mal et je n’avais aucun moyen de régler la hauteur, si ce n’est que je devais soit :

À : m’habituer à la douleur lui

B : le laisser s’habituer à moi

C : réponse 42

Si en plus vous rajoutez une paire de lunettes, ne cherchez pas, vous aurez un mal de chien (et une migraine si vous insistez alors que vous vous savez être d’un tempérament migraineux).

Si au fil du temps j’ai fini par prendre l’habitude (du casque, pas de la douleur), désormais je ne l’utilise que si je souhaite écouter ma musique dans une autre pièce que ma chambre. La faute au décès de l’espèce de tissu qui maintenait le casque correctement (je ne sais plus comment par contre). Résultat, pas moyen de le placer sur la tête, il finira toujours par glisser à un moment ou un autre (pour les lectrices ou lecteurs aux cheveux longs, n’essayez pas de le maintenir avec une pince à cheveux, la solution ne sera que temporaire et désagréable) (j’ai testé, oui).

2 – Le casque avec micro intégré

Tritton AX180

Casque Tritton AX180

La seule raison qui explique cet achat, c’est mon arrivée sur une guilde (que je pensais être animée) qui souhaitait instaurer TeamSpeak ou Mumble pour discuter pendant une partie de The Secret World. Du coup, même si mon premier casque fonctionnait, il ne m’était pas vraiment utile dans ce cas-là. Autre raison : je pouvais enfin arrêter d’utiliser Skype sur mon téléphone portable pour les conversations vocales.

Bien que pour le premier j’aie préféré effectuer mon achat sur le net après avoir harcelé un proche qui s’y connait assez puisqu’il est sensible sur la qualité audio passé du temps à me renseigner, j’ai préféré aller en boutique et demander conseil à un vendeur. Pourquoi ? Je n’avais pas envie de recommencer une autre recherche donc j’ai choisi la facilité (et le vendeur m’a effectivement bien conseillé). Je me souviens l’avoir payé 60€ minimum.

Concernant le confort, s’il n’est pas encore parfait, le fait que je puisse régler la hauteur a été un vrai plus. Je pense qu’il faut un temps d’adaptation avant de s’y faire, mais peut-être que c’est seulement le cas pour moi (les proportions de ma tête sont normales pour info’ donc ce n’est pas moi le problème mais eux).

Je n’ai rien à redire sur le son (n’étant pas professionnelle, mon avis n’engage que moi). Je précise que je l’ai uniquement testé sur mon pc malgré sa compatibilité pour les consoles. Le reproche que je ferais est le nombre impressionnant de câbles dont j’aurais aimé me passer. Un câble USB à brancher en plus sur le pc pour faire le faire fonctionner ? Sérieusement ?

La qualité du micro est correcte (d’après les personnes avec qui j’ai pu parler vu que je ne me suis pas tapée un quelconque délire égocentrique en allant écouter ma propre voix). Cependant, le micro n’est pas amovible. Si vous voulez le ranger, pas d’autre moyen que de le débrancher… Je pense qu’à force, ça a fini par l’abimer et… vous avez la raison qui explique pourquoi huit mois après mon achat j’ai dû en chercher un autre. Ne retrouvant pas la garantie (alors que je sais l’avoir gardée, car j’avais envisagé ce problème), je me suis trollée en toute beauté. Je m’attends d’ailleurs à le retrouver maintenant que je n’en ai plus vraiment besoin (enfin si, histoire d’avoir un casque en plus qui fonctionne, mais bon, c’est plus ma priorité).

3 – Le casque avec micro intégré et amovible

 siberia V2

Casque Siberia V2

Pour celui-ci, après avoir testé la boutique virtuelle et un magasin multimédia, j’ai préféré demander conseil à mon chéri. Son choix a été assez simple : le sien. Cela fait deux semaines que je l’ai et je ne regrette pas de l’avoir écouté.

Pourquoi ?

Le son est correct, mais n’étant toujours pas passée professionnelle du son entre mes trois mésaventures techniques, je ne risque pas de m’attarder sur ce point.

Le confort est génial, difficile de faire mieux. Aucune douleur, le casque ne serre pas et s’adapte parfaitement. Gé-nial.

Le micro est amovible. C’est-à-dire qu’à partir du moment où vous ne parlez pas, il vous suffit juste d’appuyer dessus pour le faire rentrer. Pratique et ça m’assure une durée de vie plus longue (je l’espère).

Le prix lui par contre fait un peu mal. Comptez 80€ pour l’avoir en noir et 70€ en blanc, vert, orange ou bleu. Oui, ça sent l’arnaque à plein nez (pourquoi 10€ de plus pour une couleur ??? Parce que c’est la plus répandue et qu’elle rend mieux comparée aux autres…).

head shot

Idée de boloss

Rendez-vous sur Hellocoton !